Sous cloche
Se nourrir

Sur Facebook, des « rencontres iodées » mettent à l’honneur la pêche responsable

Les « rencontres iodées confinées » incitent à consommer du poisson issu d’une pêche respectueuse de l’environnement. Photo : Tarasov1984

Du 4 au 10 mai, le chef cuisinier Fabrice Gass organise les « rencontres iodées confinées ». Une semaine sur Facebook pour promouvoir la cuisine du poisson et la pêche responsable.

« De la mer à l’assiette ». Ce n’est pas l’appellation de la dernière épreuve de Top Chef, mais le résumé du projet des « rencontres iodées confinées ». L’objectif est de rassembler sur Facebook pêcheurs, poissonniers, cuisiniers ou diététiciens autour d’un même sujet : la pêche responsable. Derrière cette étiquette, un combat de David contre Goliath qui se joue en mer. Pour Fabrice Gass, chef cuisinier et organisateur des rencontres, « la pêche responsable est principalement pratiquée par des petits bateaux et des petits équipages d’une à trois personnes. Ces pêcheurs essayent de ne pas prendre les petits poissons qui n’ont pas encore eu le temps de se reproduire. » En bout de ligne, un poisson pêché le matin et vendu dans la journée. Face à eux, de gros chalutiers qui partent plusieurs mois en mer et congèlent les tonnes de poissons qu’ils capturent.

Avec le confinement, les criées ont fermé. Difficile pour de nombreux petits pêcheurs de vendre leur production. Alors Fabrice Gass a souhaité leur donner un coup de pouce en lançant les rencontres iodées confinées. Mais le chef cuisinier n’en n’est pas à son tour d’essai. C’est en 2012 que Fabrice Gass organise pour la première fois ses « rencontres iodées » à Royan en Charente-Maritime. Deux autres éditions suivent, en 2013 et en 2015. Faute de financements, il finit par abandonner le projet. Mais au début du confinement, l’idée a refait surface : « La période est difficile pour les pêcheurs alors c’est l’occasion de revaloriser la pêche artisanale et responsable. »

Des recettes pour petits et grands

Grâce à des « live » sur Facebook, des professionnels réalisent des recettes depuis leur cuisine. Parmi eux, Olivier Chaput, chef et fondateur de l’association « Les enfants cuisinent », qui avait déjà participé aux rencontres iodées à Royan. Cette année, le chef propose une recette à base de moules. « C’est assez simple,donc les enfants pourront la réaliser avec leurs parents », explique le cuisinier.  Car Fabrice Gass insiste : les plus petits sont aussi invités à ces rencontres. « Le but, c’est aussi de présenter aux enfants des poissons qu’ils ont moins l’habitude de manger. » Proposer aux plus jeunes une alternative au cabillaud pané passe aussi par l’accent mis sur la pêche responsable. « Si on veut que nos enfants puissent connaître différents types de poissons, il faut préserver la ressource », explique Fabrice Gass.

Olivier Chaput – Rencontres iodées Con(fish)nées Tulipe croustillante aux moules

Gepostet von Gass Fabrice am Montag, 4. Mai 2020

L’événement ne se veut pas uniquement gustatif mais aussi pédagogique : des associations sont invitées à parler de la pêche responsable ou des circuits courts. Parmi eux, l’association Pleine mer, qui a publié en février une cartographie des circuits courts de la filière pêche et a animé jeudi 7 mai une conférence sur l’impact de la crise sanitaire sur le secteur de la pêche. « Le confinement a aussi poussé au développement des circuits courts, c’est-à-dire du pêcheur au consommateur directement, explique Thibault Josse, chargé de mission pour l’association. La question qui se pose, c’est comment continuer à développer les circuits courts après le confinement. »

Le groupe Facebook des rencontres iodées confinées compte pour le moment 1568 membres. La première édition des rencontres iodées en 2012 avait attiré 5.000 visiteurs. Cette année, le festival n’aura rien coûté à organiser et tous les lives seront disponibles en replay sur le groupe Facebook de l’événement.

Mathilde Ansquer

Related posts

Aux Etats-Unis, une saison des barbecues pas comme les autres

Léa DANDOIS

En Haïti, le spectre de la pénurie alimentaire

Mathilde ANSQUER

Les déjeuners confinés: quels changements pour les Français?

Mariette THOM

Leave a Comment